Utah

Utah est un jeune entier de sept ans Palomino. C’est un cheval un peu particulier. Il est hypersensible et très sanguin. Lors de son débourrage j’ai eu quelques difficultés car je ne connaissais pas vraiment ce type de cheval. Le coup de foudre entre nous n’a pas été immédiat. J’ai commencé à l’aimer après plusieurs années. 

Utah est le cheval qui m’aura donné le plus de difficultés. Une fois alors que je me plaignais de lui et de son caractère mon ami m’a dit :  » s’il était facile il ne t’intéresserait pas ». Ça m’a fait réfléchir et en effet, il avait raison. Même si à une période de ma vie j’aurais aimé qu’il soit bien plus simple, je dois avouer que c’est son côté indomptable qui m’a aussi séduite… 

C’est en partie grâce à Utah que j’en suis là aujourd’hui. Etant très compliqué toutes les méthodes que j’avais testé jusqu’à présent ne fonctionnaient pas. Un cheval comme ça, ça ne s’achète pas, ça ne se soumet pas… J’ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes qui ont su me guider et m’ouvrir l’esprit. Là, tout un autre monde de compréhension s’est ouvert à moi. Je suis persuadée que sans lui je serais restée coincée à un niveau bien plus inférieur. Il m’a « forcé » à aller chercher plus loin, à me remettre en question et à accepter de ranger mon amour propre pour avancer. Une belle leçon d’humilité pour laquelle je lui resterais reconnaissante pour toujours. Il m’a ouvert l’esprit et grâce à cette esprit ouvert j’apprend maintenant chaque jour quelque chose de nouveau et j’avance sainement dans la compréhension des chevaux.

 

http://marie-madec.com/wp-content/uploads/2015/06/DSC07522-700x1000.jpg

Il y a environ deux ans, j’ai changé ma façon de travailler. Mais ça n’a pas été évident. Ne plus donner de friandises, ne pas l’acheter, ne pas utiliser la voix comme renforcement, etc. J’ai mis des mois et des mois avant de bien comprendre le pourquoi du comment. Après plusieurs mois, j’ai commencé à bien réfléchir par moi même et même à commencer à trouver des solutions inédites pour des chevaux particuliers, des mises dans le van chaotique, etc. En plus de m’avoir ouvert l’esprit, il m’a donc appris à l’utiliser.

Aujourd’hui avec Utah c’est l’idylle. Il me fait rêver chaque jour, il n’y a plus de frustration et nous nous comprenons parfaitement. 

 

Je ne dis pas que c’est un cheval parfait… Il reste entier et donc parfois il peut être chaud, il a du caractère, etc. mais il est parfait pour moi dans le sens où il m’a enseigné exactement ce que j’avais besoin d’apprendre. Je ressens aujourd’hui pour lui un amour inconditionnel. Il m’a fait pleurer de désespoir pour maintenant me faire pleurer de bonheur. Ce cheval m’a apporté une des plus grandes leçons de vie que je pouvais recevoir.

http://marie-madec.com/wp-content/uploads/2015/06/10377349_310313235794971_7081674805438326844_n-960x1000.jpg