Marie

Diplomée d’une Licence STAPS (enseignement des activités physiques et sportives) à l’UBO de Brest puis d’une licence biologie des organismes à l’université de Rennes, je décide de me lancer dans le Master éthologie de Rennes. Mon rêve était d’étudier les chevaux, de les comprendre, de les observer, etc, puis de trouver un métier qui me permettrait de faire tout ça. J’ai trouvé ce métier qui m’apporte encore plus que ce que j’avais osé imaginer.

 

Suite à ce diplôme, j’ai décidé de m’installer dans une écurie où, pendant quatre ans, j’ai proposé les services suivants : débourrage, rééducation, vente de chevaux, stages de plusieurs jours dans ma structure et quelques cours à domicile. Ces quatre années m’ont permis de me former. J’ai été formée par Michel Croizette Desnoyers quand j’étais en Master avant de me lancer. Puis en pratiquant et en faisant des stages avec diverses méthodes, j’ai continué à me former. J’ai eu des difficultés et des échecs qui m’ont permis non seulement de me remettre en question, mais surtout d’évoluer mentalement. Depuis deux ans j’ai trouvé la technique qui me convient parfaitement, celle que j’enseigne aujourd’hui. Je suis assez souple au niveau des codes, c’est à dire que si les gens veulent tapoter devant ou derrière la jambe je les laisse faire même si j’ai une façon que je préfère, mais si l’on me montre d’autres façons de faire je suis très flexible à ce sujet et je peux même adpoter le nouveau code sans souci pour mes propres chevaux. Par contre, je suis assez intransigeante sur les bases que je sais d’une importance capitale (pour la sécurité et la connexion).

http://marie-madec.com/wp-content/uploads/2015/06/DSC_2139-700x500.jpg

Ma philosophie est celle-ci : être le plus calme possible dans une précision irréprochable. Apprendre à gérer ses émotions plutôt que de les combattre ou de les refouler. Apprendre à être apaisé pour apaiser son cheval. Apprendre le langage du coeur pour entrer en communication sainement avec son cheval. Travailler sur sa technique autant que sur son attitude pour avoir des résultats. Aspirer plutôt que pousser… 

J’enseigne une façon de communiquer avec le cheval où l’humain prend toutes ses responsabilités. C’est à dire pas de friandise, pas d’énergie excessive (on ne surjoue pas), pas de voix (ou presque). 

Quand nous travaillons un cheval il s’agit d’une relation, d’un couple, les deux êtres communiquants ont donc leur part de responsabilité. Je travaille donc autant sur l’attitude de la personne que sur l’attitude du cheval. Les deux sont importants et si l’un est négligé l’équilibre s’estompe.

Me rendant compte de tout celà, j’ai décidé de stopper mon activité où je travaillais les chevaux des autres. A quoi bon ? Je ne travaillais que 50% du couple, comment cela pourrait-il marcher à long terme? 

Il y a donc deux ans, j’ai décidé de voyager et d’aller de weekend en weekend donner des stages partout dans l’Ouest de la France pour aider les couples humains/chevaux. Je me suis totalement épanouie dans ce mode de travail. J’étais là où je devais être et j’apportais quelque chose. 

J’ai décidé d’aller plus loin et de reprendre l’école : une formation en développement personnel. Je me suis également formée à la communication non violente, communication inventée par Marshall Rosenberg. J’ai validé les modules 1, 2 et 3 fin 2016.

 

Je suis passionnée par les chevaux depuis mon enfance, et c’est pour moi l’être le plus beau et le plus fascinant que je connaisse. Je suis toute aussi passionnée par les êtres humains, et plus j’apprends à les connaître plus je les apprécie…

http://marie-madec.com/wp-content/uploads/2015/06/10525859_312623475563947_4309769655709813846_n-700x1000.jpg