Développer sa patience

Ce que j’ai pu observer lors de ces quelques années d’enseignements auprès de couple humain/cheval c’est que la patience est une qualité qui se développe.
Plusieurs de mes jeunes et moins jeunes élèves me disent dès la première séance « je n’ai pas de patience ». Ce à quoi je leur réponds que si ils en ont et que je vais leur apprendre à la développer.

En effet la patience est sans doute un des plus importants ingrédients pour réussir à instaurer une communication saine avec le cheval.
Je rencontre aussi des personnes qui disent avoir beaucoup de patience mais malheureusement n’avance pas dans leur travail et ils mettent 3 ans à avoir une figure ou à créer un lien avec leur cheval.
Comme tout, il est important de trouver un équilibre. Avoir une patience infinie et travailler techniquement pour s’améliorer (d’où l’importance d’être encadré).

J’ai développé une patience infinie comme vous mes élèves pouvez constater à chacun de mes stages. Oui mais il m’arrive de ressentir moi aussi que je vais perdre patience. Je me pose alors la question du pourquoi ? J’ai remarqué me concernant que c’est quand je commence à avoir peur (peur de tomber, peur de ne plus contrôler, peur de ne pas réussir, peur de ne pas respecter mes valeurs, etc…) Ça peut aussi m’arriver quand je sens que je n’ai pas assez de compétence. Actuellement, je travaille monté et j’ai parfois quelques difficultés avec Bé sur l’engagement des postérieurs au trot notamment et autres…

Comment gérer ça ? Comment faire pour gagner en patience?
1) Surtout ne pas vous critiquer ! A partir du moment où vous vous mettez à vous blâmer, vous allez culpabiliser et en aucun cas cela ne fera augmenter votre patience.
2) Respirez, regardez ce qui se passe en vous et acceptez le fait que vous ayez perdu patience ou que vous étiez sur le point de la perdre.
3) Une fois que vous avez pleinement accepté votre état, regardez en vous et voyez que vous avez dépassé cet état de non patience et que maintenant vous êtes patient.

C’est ce qui s’est passé ce matin avec Bé. Après ces trois étapes j’ai pu aller jusqu’au bout de mon exercice et obtenir ce que je souhaitais.

Vous me dîtes souvent que j’ai une patience hors du commun car je sais ce que je fais, que techniquement je suis très avancée. Certes en travail à pied je me sens à l’aise et je n’ai pas de doute sur mes capacités mais là j’ai fait exprès de vous parler d’une de mes faiblesses : le travail monté que je ne maîtrise pas encore.
Alors, pas d’excuse, peu importe votre niveau actuel, pensez à développer votre patience dès maintenant…